404 : Page non trouvée
We're sorry, but the page you are looking for doesn't exist.
You can go to the homepage

Nos derniers articles

rugby-15-xbox-one-00aS’il y a bien un sport populaire qui est oublié dans les jeux vidéo c’est bien le rugby! A chaque génération les exemplaires sont rares et si Lomu Rugby avait donné un peu d’espoirs sur PS3 et que World cup Rugby avait rempli son office en 2011, les amateurs sont toujours à la recherche de la simulation ultime.

 

 

Composition du XV

Des menus clairs et agréables accompagnent les débuts de ce jeu et on ressent toute l’ambiance de l’ovalie d’entrée. On peu choisir de faire des matches amicaux, une saison avec l’une des équipes des 4 championnats officiels proposés (Top 14, Aviva, pro D2 et Pro 12), faire les tournois habituels mais surtout créer le tournoi que l’on veux et de toute pièce, un très bon point. Malheureusement si les joueurs et licences officiels sont bien là pour les clubs, nos équipes nationales sont bafoués jusqu’aux fondements et sans ménagement. On retrouves ainsi « Trey Linehan » au centre … comme si c’était très dur de modifier un nom et de le remplacer par « Mathieu Bastouraud » ou un truc du genre.

rugby-15-xbox-one-1405581498-002

Présentation des maillots

Et malheureusement le cauchemar ne fait que commencer. Premier match, duquel on peu choisir les conditions et là c’est le viol visuel. Attend? je suis bien sur Xbox One ? J’ai du mal à la croire mais une console next-gen offre en 2014 un rendu plus dégueulasse qu’une Dreamcast grâce à HB studio!

Visages méconnaissables, modélisation à chier, aliasing de fou, effets inexistants ou loupés, conditions météo d’un autre temps, en fait seule la pelouse et les poteaux ressemblent à quelque chose. Rugby 15 est clairement le jeu le plus moche de la nextgen et même de celle d’avant! Une honte.

1 ère mi-temps

Mais HB studio, qui pourtant a réussi à nous pondre de bien bons jeux comme Rugby 08 fini le travail avec un gameplay absolument horrible. Non pas que le jeu soit injouable, ça non, mais les mécaniques sont les mêmes depuis 7 ans, les rucks sont d’une incorrigible rigidité, l’IA est inexistante et se contente de « suivre » vos joueurs, les ailes sont les plus belles autoroutes du monde…. bref vous l’aurez compris, ce jeu est un défouloir mais pas du tout une simulation. Autant vos gamins de 10 ans s’éclaterons dessus, autant les amateurs de ce glorieux sport pourront passer quelques heures dans leur toilettes après avoir « joué » à cette bouse et encore peut être que le rendu sera meilleur!

rugby-15-xbox-one-1416846623-035

2 ème mi-temps

Alors oui HB nous proposes bien quelques  lancements de jeu, en fait les mêmes que depuis toujours, juste le temps de les assimiler histoire d’humilier un peu plus les défenses. Les touches sont l’expression la plus simple du « vide » et les mêlées font doucement sourire. Les pénalités et transformations sont à la portée d’un enfant de 5 ans quant au jeu au pied il est juste linéaire en plus d’être assez chiant à gérer. Rugby 15 est un massacre et histoire de vous finir les commentaires vont vous donner un mal de crâne pas possible…. et ce n’est pas de la faute de ce brave Eric Bayle mais bien de la programmation et du timing complètement à la rue. Quand on trouves une touche et qu’on entend « oh oui c’est une mêlée » …. :/ . Du coup on passeras sur les stats des équipes juste complètement WTF avec Montpellier qui est meilleur que les double champions d’Europe et champions de France en titre: Toulon (non mais sérieux les gars ?)

rugby-15-xbox-one-1416846623-006

Bon bah troisième mi-temps du coup….

C’est bien connu, dans le rugby le meilleur c’est la troisième mi-temps! Et là il va falloir bien la consommer pour oublier les deux premières tant Rugby 15 est une insulte profonde à l’ovalie virtuelle. Non pas que je veuille inciter quiconque à boire de l’alcool mais je me dis qu’il faudra bien ça pour oublier les 60 euros dépensés dans cet amas de chiasse. Pour le fun j’ai ressorti Rugby 08 développé par le même studio mais cette fois pour EA (sur PC). Et bien j’y ai pris bien lus de plaisir et le jeu est presque aussi beau ! On en parles ?

Les plus: 

- 4 championnats officiels

- création de tournois

Les moins: 

- Absolument tout le reste ! 

 

Basketball-Pro-Management-2015« m73, j’ai un jeu de management en basket, ça t’intéresses pour le test ?  »

Voilà comment commence mon aventure avec ce nouveau jeu de management proposé par Umix studio. Autant vous le dire je suis un féru de ce sport, jeux vidéo, nuits avortés par les matches aux heures américaines etc, le basket c’est comme une religion dont le dieu s’appel Jordan et le fils Lebron….. Sauf dans Basketball Pro Management !

Basketball-Pro-Management-2015

Bien propre pour l’entretien

Et comme tout nouveau qui arrive dans un Roster (équipe en anglais) je suis très attentif à la présentation. Ce jeune pouce nous propose donc une très belle interface, simple, rapide, efficace et coloré mais qui de souvenir partage son ADN avec le triste « Pro rugby manager 15″. Heureusement pour lui, l’interface est ,nettement plus agréable d’autant plus qu’elle est appuyée par des musiques de très bonne qualité. Au niveau des menus c’est là encore assez simple puisqu’on as le choix entre des matches, quelques compétitions et lancer sa carrière de manager dans l’un des très nombreux championnats que propose ce soft dont la fameuse NBA renommé « Ligue Américaine » pour le coup.

Basketball-Pro-Management-2015

Quoi? t’as oubliés de mettre de Licence ? 

Après être passé par une éditeur très sommaire pour créer son manager, auquel on ne peu pas attribuer son visage via l’import, je choisis logiquement ce qui vaux pour NBA. Surprise, toutes les équipes, règles, joueurs sont présents mais quand on affines le regard il faudra constater que les licences sont absentes. Pas de logos, des noms d’équipes parfois changé (Los Ambeles…) et des noms de joueurs retouchés comme Joackim Noeh ou Pau Gazoil chez les taureaux de chicago. Une manière simple mais louable de boucher les trous quand on as pas les moyens de se payer une part de ce gros, très gros gâteau.

Basketball-Pro-Management-2015

Et du coup on cales ! 

Et franchement je me serait bien astreint des licences si le jeu nous avait proposé plus de profondeur. En effet, BPM propose de nombreuses choses mais de façon limités. La gestion est ici ramené à sa plus simple expression que ce soit dans les menus contextuels ou les matches. On peu gérer les contrats, créer ou plutôt choisir des systèmes composer son équipe, participer à la draft, recruter qui on veux mais ça s’arrête là! Pas de gestion d’humeur des joueurs, pas de consignes avant, pendant et après match, peu de possibilités pour encadrer les entraînements, pas de gestion publicitaire bref on avance sans trop prendre de risques et vu que les matches se résument à la composition d’une équipe et quelques modifications en cour de jeu comme demander plus de pressing, on finis par jouer en « simuler » pour finir vite une saison auréolé de 84 matches hors play-off.

Basketball-Pro-Management-2015

Rookie Balboa

Alors prenons du recul sur ce jeu, histoire de ne pas le « massacrer » comme certain vont surement se faire un plaisir . Il est clair que Umix et Cyanide n’ont pas les moyens de Sega ou EA. Oui ils auraient pu faire un effort et proposer plus de possibilités pour les utilisateurs avertis comme moi mais il est clair que ce jeu s’adresse particulièrement à ceux qui veulent découvrir la gestion sportive sans pour autant sortir des dictionnaires et se perdre dans des millions de lignes de stats.

BPM se veux accessible, simple, rapide sans pour autant être absolument efficace. Du coup si le jeu sera bien évidemment trop juste pour les connaisseur (et c’est peu de le dire) il reste une formidable entrée en matière pour les plus jeunes ou les non initiés.

Basketball-Pro-Management-2015

Au parquet devant le juge

On passera rapidement sur un moteur 3D très sobre mais joli auquel on préférera largement la vue 2D pour vous donner notre verdict.

BPM ne mérite pas la prison, disons plutôt qu’il est en sursis pour les initiés et qu’il peu s’avérer comme une porte d’entrée vers la gestion sportive pour les plus jeunes. Si BPM veux dire « Beats per minute » ou « Battements par minute » en musique il faut quand même bien avoué que le rythme est très léger, trop peut être. La faute à un manque de profondeur dans les choix possible en match ou en dehors. Il y a pourtant de la place pour faire quelque chose de vraiment sympa, au même titre que son cousin Pro rugby manager.

Alors chez PNG nous ne sommes pas du genre à défoncer les petits studios. Pour le coup on donneras la moyenne, une moyenne d’encouragement pour inciter Cyanide à augmenter les moyens pour que BPM puisse dans les années à venir, truster le label « gestion » avec le torse bombé. Et pourquoi pas de simples maj pour étoffer son titre et le rendre plus attrayant?

Pour l’heure il reste un jeu accessible mais limité qui ne peu donc prétendre à mieux et je ne saurai le conseiller qu’aux plus jeunes et aux passionnés de Basket qui ne veulent pas se prendre la tête.

Les plus:

Interface claire,

Musiques très bonnes,

grosse base de donnée….

énormément de championnats,

moteur 3D sympa…

Les moins: 

Pas assez de choix

Gestion limitée

…..mais pas de licences

matches sans intérêts

….mais pas de plein écran

 

 

 

 

Vous avez pu découvrir ma borne d’arcade dernièrement, et bien ça y est, elle est enfin terminée !

J’ai pris le temps de coller des stickers de ce bon vieux Mario, quoi de plus normal puisque ma borne d’arcade est aux couleurs de la Nintendo NES. Alors oui, elle est moins jolie qu’une borne d’arcade professionnelle, mais elle est à mon gout. Peut-être que plus tard, j’achèterai de véritables autocollants pour borne d’arcade mais pour le moment elle me convient.

J’ai fini ma borne d’arcade

Comme j’avais des stickers qui ne me servaient à rien, j’ai décidé de les coller sur ma borne (plus de photos sur le blog). J’avais un peu peur qu’ils ne collent pas correctement sur le bois et finalement non, c’est plutôt pas mal. Bon allez, je ne vais pas vous faire patienter plus longtemps, voici les images de ma magnifique ^^ borne d’arcade :

Borne d'arcade

Du sûr mesure (encore une fois, merci beaucoup papa :)), elle rentre parfaitement dans le peu d’espaces que j’ai. J’ai poussé la chose jusqu’à mettre des tabourets rouge et gris/noir afin de rappeler les couleurs des manettes de la NES. Vous vous demandez certainement pourquoi on voit autant l’écran ? Et bien tout simplement pour permettre au son de passer correctement et aussi que cela ne bloque pas la télécommande.

Une borne d’arcade maison pour un prix modeste

Elle va bien dans mon bureau de geek, je trouve le résultat plutôt pas mal pour une première réalisation :

Borne d'arcade Borne d'arcade Borne d'arcade Borne d'arcade Borne d'arcade

Borne d'arcade Borne d'arcade Borne d'arcade Borne d'arcade Borne d'arcade Borne d'arcade Borne d'arcade Borne d'arcade Borne d'arcade Borne d'arcade

C’est un peu mon cadeau de Noël avant l’heure :).

Votre avis sur ma borne d’arcade

Bon alors, l’heure du bilan, comment la trouvez-vous ? Est-ce que vous voyez des changements a effectuer ? Aimeriez-vous avoir la même chez vous ?

Allez hop, direction les commentaires les amis !

C’est LE jeu qui m’avait fait trembler durant les conventions il y a quelques mois, Ori and The Blind Forest a apparemment besoin d’un peu plus de temps pour se faire une beauté.

Prévu pour cette fin d’année sur Xbox One et PC, les petits gars de chez Moon Studio ont décidé de le reporter au début d’année 2015.

Heureusement qu’il y a beaucoup de sorti en ce moment pour nous tenir occupé !

ori and the blind forest
Ori and the Blind Forest

En attendant, vous pouvez découvrir (ou re-découvrir) le trailer avec nous.

Ubisoft on connait tous. Que ce soit avec Far Cry ou bien Assassin’s Creed, la boite francophone s’est faite une place dans le cœur des joueurs ces dernières années.

Mais Ubisoft c’est aussi des « petits jeux », loin des AAA habituel, qui n’impliquent pas beaucoup de monde pour le développement, peu coûteux et qui peuvent être très riche artistiquement parlant. On pense notamment à Soldat Inconnu : Mémoire de la Grande Guerre par Ubisoft Montpellier ou bien encore Child of Light par Ubisoft Montréal.

Et si ça continuait ?

En effet, en récompense de ses efforts pour les jeux Assassin’s Creed III et Far Cry 4, Alex Hutchinson a obtenu le droit de mener de nouveaux projets, à plus petite échelle.

La volonté ici est d’entrecouper les sorties des gros jeux d’Ubisoft par de petites perles moins coûteuses à produire, mais où les équipes de développement pourraient se risquer à sortir des sentiers battus (j’espère pour eux qu’ils n’ont pas mal).

On pourrait donc voir arriver d’ici quelques mois une suite à Child of Light et enfin, on l’espère, des jeux différents que ce dont nous avons l’habitude d’avoir depuis quelques temps.

 

En ce moment, j’ai pas souvent le temps d’écrire. Ou pas la motivation. Alors quand je le fais, c’est que c’est forcément quelque chose d’énorme, de grand, de spectaculaire ! Comme notre concours pour gagner Assassin’s Creed Unity ou Assassin’s Creed Rogue me diriez-vous.

Cette fois ci, on reste avec Drakonya pour une édition limitée de World of Warcraft : Warlords of Dreanor à moins de 100€.

Warlords of Dreanor moins cher que chez Amazon, BITCH

Puisque l’on vous le dit ! Chez Amazon, l’édition limitée de Warlods of Dreanor est à plus de 200€ ! Parce qu’elle est limitée, ils en profitent pour faire monter les prix, jusqu’à atteindre des sommes astronomiques.

Chez Drakonya par contre, elle est à 100€. Vous connaissez tous la vocation « vertueuse » de Drakonya. De plus, chez Planete NextGen on est plutôt chauvin, alors on aime bien acheter en France, pour une entreprise française, qui paie des impôts en France, etc vous avez compris le principe ;)

Et puis c’est pas cher, que demande de plus ?

Warlords of Dreanor pas cher
World of Warcraft : Warlords of Dreanor

Bref, l’édition limitée World of Warcraft : Warlords of Dreaner, c’est à 100€ ici !

Bon jeu ;)