fifa15Réglé comme une horloge, Fifa est donc sorti fin Septembre pour le plus grand bonheur des fans de foot. Mais pour certain l’événement se passait sur PC puisque pour la première fois la plateforme ultime accueille le nouveau moteur d’EA.

Mais des fois, c’est dans les vieux plats qu’on faits les meilleures soupes !

 

On prend les mêmes et on ……fait pareil !

Habillage à peine retravaillé pour les menus, modes de jeux identiques, jeux d’arène, l’accueil de ce Fifa 15 ne dépayse pas du tout et si tous les menus sont donc rapides et assez intuitifs il aurait été sympa d’avoir un peu de nouveautés dans la navigation. Une chose en partie faite uniquement sur l’option formation qui se présente maintenant “à la PES” ou un système très similaire au Ultimate Football Team. Pas la peine d’en dire beaucoup plus, vous l’aurez compris ce n’est pas cette année que l’interface de Fifa changera.

 

Screen-Shot-2014-08-01-at-9

I promise you…….or not !

La grande ligne conductrice des équipes d’EA sports était les gardiens pour ce nouvel épisode mais aussi de mettre en valeur l’ambiance des tribunes et le nouveau moteur Ignite. L’objectif pour EA étant de garder ce gameplay si efficace, d’améliorer un peu le moteur mais surtout de rendre les gardiens plus natures que jamais. Et si l’un des objectifs est parfaitement réussi, les deux autres sont un lamentable échec. En effet dès la première partie nous sommes saisis par l’ambiance incroyable qui se dégage de l’enceinte: plus vrai qu’en vrai ! . La foule réagi parfaitement au moindre de vos faits et geste et peu même se moquer d’un joueur adverse qui se troue, le tout accompagné des vrais chants. Les joueurs se parlent sur le terrain, l’entraîneur hurle de toute ses forces pour faire appliquer les consignes. Seul petit bémol qui deviens rébarbatif au fil des années: les commentaires. S’ils sont toujours aussi justes et bien synchronisés, ces bons vieux Franck Sauzé et Hervé Matoux fatiguent à la longue. Le pire étant que certains bug persistent alors qu’EA les connais depuis quelques années maintenant. On pensera à ce fameux “5-0, c’est la débandade” qui demeure alors que le score est de 4 à 0.

Mais passons au gameplay car dans un jeu de foot c’est ce qui nous intéresses.

hqdefault

Football pour les nuls

Derrière ce titre c’est vraiment ce que l’on ressent quand on joue à ce Fifa next-gen. Si le jeu est plus posé que les versions oldgen il reste que le gameplay dans son ensemble est totalement handicapé par une ribambelle de défauts parfois majeurs et qui pourrirons complètement l’expérience des accro de foot. Accessible c’est sûr, technique surement pas. C’est bien là et au delà de tout que Fifa se meurt. Prises de balles simples, joueurs sans inertie capables de faire des conduites de balles hors normes même si leur caractéristiques sont mauvais. Des attaquants qui déposent leur poursuivants balle au pied dès que l’on va en diagonale. Fifa 15 est facile à jouer, trop facile et s’il est clair que le plaisir de jouer est simple et instantané, on ne vois que tous ces défauts au bout de plusieurs matches. Et ils s’accumulent car si les défenses bougent bien en bloc, les couloirs se libèrent facilement ainsi que les passes en profondeur faciles à mettre en place et d’une précision chirurgicale, trop, comme tous les aspects du gameplay. Les tirs sont eux par contre plus réalistes mais encore une fois le jeu de tête ne suit pas. Pourtant Fifa excel aussi dans les animations, les appels de balle, le dynamisme, en fait toutes les qualités que le titre brigue depuis des années mais malheureusement on en attends plus d’un jeu de ce calibre et les choses ne s’arrangent pas…..

fifa-15-next-gen-keeper-header

 

Attend j’avais pas mis mes gants !

Car le deuxième gros loupé de Fifa 15 c’est sa gestion des gardiens. Capables du pire et de l’incroyable mais surtout du pire. Un tête puissante décroisée dans le petit filet? Pas de soucis les gardiens vont la chercher, un coup franc puissant en pleine lucarne?  Les gardiens de Fifa sont des fous! Un petit tir en finesse bien calé à gauche? Trop dur. Un attaquant se ramène à deux mètres de ma cage ? J’y vais pas! Un ballon en hauteur? Ce coup ci je la regarder passer…

Voilà le résumé du désastre total que représentent les portiers de ce jeu. Et s’ils gèrent encore bien leur sorties, une fois les failles de ces derniers exploitées on es capable de marquer des buts dans toutes les positions.

Ma technique c’est pas de technique ! 

Car malheureusement ce FIFA nextgen est aussi enfoncé par un moteur de jeu qui nous laisses pantois. Alors que l’ensemble est graphiquement très beau, avec une mention spéciale pour les conditions particulières comme la pluie ou la neige, qu’on se retrouves avec un public en 3D diversifié et vivant, que le terrain peu même se dégrader au fur et à mesure du matches, Fifa 15 gâche la fête avec des collisions parfois empreintes d’un réalisme bluffant et souvent d’un ridicule affligeant. Par exemple lors d’une phase de “une deux” il n’est pas rare de voir le joueur qui prend son accélération pour récupérer votre passe s’empaler joyeusement dans son adversaire. C’est connu, au foot les percussions sont plus nombreuses qu’au Rugby, car oui ces collisions étranges se répètes un peu trop souvent à mon goût et cassent parfois des actions magnifiques. On as remarqués aussi des joueurs qui par moment glisses sur le terrain mais pas au sens chute, au sens “skater” ! De même il est rageant de voir que l’IA a toujours autant l’avantage sur les contres. Il est d’ailleurs nécessaire de préciser que si on sélectionnes  “autre défense” dans la paramètres, l’IA n’aura aucune chance de passer car si les joueurs lambda se font toujours flouer par la fameuse “défense tactique”, les habitués savent que l’IA est toujours incapable de réagir intelligemment sur un gros pressing, seul ou à deux. Un pressing qui d’ailleurs en bord de touche n’est pas sans rappeler une prise de croc en jambe et éjecte systématiquement la balle loin …… heureusement les arbitres sauvent l’honneur avec des décisions justes et une bonne capacité à évaluer les avantages.

fifa15_xboxone_ps4_dynamicmatchpresentation_manchestercity_goal_wm

 

Et pourtant …. 

On y prend beaucoup de plaisir et c’est pourquoi nous sommes déçus. Car si ce FIFA 15 Nextgen est bourrés de choses négatives il reste capable de procurer beaucoup de joie dans son approche. Faut-il encore parler de simu? On ne sait pas mais ce n’est pas de l’arcade non plus. En fait Fifa 15 aurait pu être un très grand jeu sans tout ces problèmes. Que les choses soient claires, nous sommes loin de la version PS3 qui elle reste une référence mais Fifa 15 version ONE/PC/PS4 est une régression alors qu’il devait être la version ultime. Il reste un bon jeu de foot mais si vous possédez le 14 sur console, évitez de dépenser 70 euros pour une mise à jour plus mauvaise! Pour les PC-istes ce sera l’occasion de mettre à l’épreuve ce nouveau moteur. Un test reste très subjectif et vous serez donc les seuls à devoir vous faire un avis.

Du reste on espère un nombre de patchs suffisant pour redresser la barre de FIFA 15 au cours de l’année. Dans tous les cas, on passeras volontiers toutes les aberrations technique pour prendre du plaisir. Par contre là ou EA prend un risque énorme c’est que la porte est maintenant grande ouverte pour son rivale qui semble très bien armé cette année.

Un dernier mot rapide sur le multijoueur qui ne bouge pas et offre les mêmes choses que la version 14. Le mode FUT sera toujours roi pour beaucoup et tout est stable si votre connexion est bonne.

Au final FIFA 15 version nextgen est donc largement dispensable à moins de vouloir absolument les mises à jour des équipes ou de tâter le nouveau moteur pour les PC-istes.

Les plus: Beau, ambiance de feu, accessible, une base de données énorme, modélisation des joueurs, conditions météos exemplaires, ralentis et animations au top, tirs améliorés.

Les moins: gameplay qui stagne, moteur non maîtrisé, gardiens hors du coup, jeu de tête d’un autre temps, collisions ridicules, défense trop facile comme beaucoup de phases de jeu, commentaires usants à la longue, courses des joueurs exagérés, ni simu ni arcade.

 

Noter cet article
REVIEW OVERVIEW
Correcte
SHARE
Article PrécédentAssassin’s Creed Unity : l’histoire d’Arno en vidéo
Article SuivantIl demande de voir le prochain film Hobbit avant de mourir
25 ans de jeu dans les dents et toujours pas de meurtre !

1 commentaire

  1. C’est vrai que Fifa stagne cette année.. Je reste fidèle à cette licence même s’il y a encore et toujours des problèmes comme les gardiens et les fautes qui sont vraiment sifflées aléatoirement. Le gameplay ne me dérange pas, je cherche pas le réalisme ultime. Mais la note de 14/20 est parfaitement justifiée. PES 2015 aura un énorme coup à jouer ! Merci pour ce test 😉

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here