En jouant à Zelda Breath of the Wild, j’ai vu que l’on peut acheter une maison afin de devenir propriétaire. Mais j’ai vite déchanté quand j’ai appris le prix d’une maison, même la maison en train d’être détruite coûte une petite fortune…. ouch ça fait mal je n’avais qu’1/10éme de l’argent demandé. Ok je veux bien acheter une maison dans Zelda, me ruiner, m’endetter sur plusieurs générations ^^ mais pourquoi faire, dans quel but ?

Pourquoi acheter maison dans Zelda Breath of the Wild ?

Intérêts de devenir propriétaire dans Zelda ?

Tout dans la vie, une maison dans Zelda Breath of the Wild revient chère. Oui mais avant de dépenser tout cet argent durement gagné, il serait bon de savoir les intérêts de devenir propriétaire. En voici les deux seules raisons d’acheter une maison :

  • Régénérer sa jauge de vie : à chaque dodo dans le lit situé dans votre maison, la santé de Link va intégralement se regénérer
  • Stocker des équipements : Quand vous êtes l’heureux propriétaire d’une maison dans Zedla et bien vous pourrez déposer vos équipements sur les râteliers. Au cours du jeu, vous aurez des objets que vous ne voudrez pas perdre mais qui ne seront utiles que ponctuellement. Exemple avec les armes archéoniques ou d’autres armes qui seront utiles pour certaines missions

Bref cela fait cher les petites options mais bon je crois qu’une maison sera tout de même bien utile pour pouvoir stocker certaines armes que l’on ne veut pas perdre. Et comme comme vous avez la dernière console de Nintendo, je vous invite à lire notre article afin de savoir comment éteindre votre Switch en mode télévision.

Et vous, vous avez acheté une maison dans Breath of the Wild ?

Enregistrer

Enregistrer

Pourquoi acheter une maison dans Zelda Breath of the Wild ?
5 (100%) 5 votes

2 commentaires

  1. J’ai acheté la maison et tout ce qui va avec. Tout est meublé, le couvert est mis, reste plus qu’à convaincre Zelda de venir s’installer quand j’aurai buté le Fléau ^^

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here