Test: F1 2014

Test: F1 2014

f1-2014-jaquette-53da238d4c7beVoilà plusieurs années que la formule un est revenue dans le monde vidéo-ludique. Avec brio en 2010 et pas mal d’évolutions. Cette année marque dans l’univers de la F1 l’arrivée des moteur V6 turbo et à défaut de jouir d’un moteur nextgen c’est bien tout ce que les passionnés auront à se mettre sous la dent.

 

 

 

 

 

Bis répètita: 

On vas trancher directement dans le vif sur ce test: 2014 est le même que son prédécesseur avec le mode Legend en moins. En effet si les menus sont peaufinés pour cette nouvelle version, on perds curieusement un mode de jeu…comme ça, gratos de la part de Codemaster. Bref là n’est pas l’important puisqu’on retrouves toutes les maj des équipes, des voitures toujours aussi bien modélisés et un mode carrière qui n’a pas bougé d’un pouce.

F1 2014 The Game Released

Un gameplay “presque” identique

Nous nous épargnerons tout l’emballage puisque comme je l’ai dit plus haut c’est le même contenu que F1 2013. En revanche le gameplay “évolue” légèrement avec l’arrivée des moteurs 1.6L turbo. Mais malheureusement si le travail de son effectué sur ces derniers est exemplaire ils n’influent pas vraiment sur la conduite de F1 2014. Toujours aussi arcade par défaut, il faudra comme d’habitude en passer par les options et désactiver les honteuses aides pour obtenir un jeu qui se rapproche plus de la simulation. Et si Codemaster s’était un peu plus penché sur les joies de la mécanique ils auraient pu inclure le fait qu’un petit moteur turbo en reprise sur une sortie de virage ça a tendance à partir du cul!

Mais que nenni, ce 2014 se contente de changer le son des moteurs et de garder la même ligne de conduite. Par contre là ou la surprise arrive c’est au niveau du freinage. Un vrai travail qui sert directement cette phase si importante avec une mention spéciale sur les blocages de roues qui cette fois sont gérés parfaitement.

De même il semblerai que les gommes soient mieux gérées dans le processus d’usure. Moins frustrant avec enfin des crevaisons qui se font rares ou qui ne sont provoqué que par des chocs logiques.

D’ailleurs en parlant de chocs il est dommage de constater que ce F1 2014 ne progresse pas non plus. Les collisions, pourtant fatales en F1, sont ici d’un ridicule qui fait limite sourire.

Vous l’aurez compris F1 2014 ne révolutionne en rien ses principes de jeu.

f1_2013_2014_03_19_01_41_24_884

La copie d’une copie qui était une copie. 

Il faut bien le dire et désolé si je ne force pas trop les détails dans ce test mais F1 tourne en rond dans une discipline reine des virages. Depuis 2012 on as clairement l’impression de jouer au même jeu, de faire les mêmes courses et nous sommes toujours confrontés aux mêmes qualités mais surtout aux mêmes défauts. Une IA soit débile, soit pétée comme en qualification ou elle est capable de faire des miracles sous la pluie, ou alors les fameuses sorties de stand ou elle entrave joyeusement votre prise de virage à la place de vous laisser passer sur la ligne droite précédente…. un directeur de course qui répète 10 fois la même chose en course comme le fameux “tes pneus arrières sont froids, essaie de les faire chauffer! ” alors que nous sommes dans le dernier tour de course. On constates aussi une carrière qui ne comprend toujours pas les transferts. Ainsi Lewis Hamilton sera toujours chez Mercedes et Jean Eric Vergne ne pourra jamais rouler en Red Bull et comme d’habitude si votre personnage vole le volant d’un Roseberg, celui ci disparaît complètement des grilles mais vous aurez son nom sur votre combinaison!

Bref une foule de choses qui s’accumulent au fil du temps et lassent.

f1_2014_3

Effet Fifa ? 

A force de trop se reposer sur ses acquis, F1 perd peu à peu de sa superbe. Il est clair que les détenteur des épisodes 2012 et 2013 n’ont aucun intérêt à payer pour une maj qui en plus se permet le luxe ultime de supprimer un mode. De plus si techniquement le jeu est toujours assez beau il ne propose rien de neuf hormis quelques petits ajustements de pacotille. Pas assez pour convaincre ou pour vaincre les cons, c’est au choix.

 

 

2 Commentaires

  1. Je suis vraiment déçu du travail de Codemasters qui est habituellement de qualité, ils se sont vraiment reposés sur ce F1 2015.. Ca n’excuse rien mais ils préparent également une version next-gen. En espérant qu’elle soit de meilleure augure que celui ci.

    PS : Rien à voir mais j’attends toujours un Dirt 4 ou un retour du rally chez Codemasters pourquoi pas sur PC, PS4 et Xbox One ?