Ubisoft

L’infaux est tombée!

C’est cette semaine alors que nous étions invités dans les coulisses d’Ubisoft Montréal de Madrid que la news nous a secoués tel des petits chats dans une mêlée des All Blacks : Ubisoft va sortir les patchs avant les jeux !

Et si le choc est rude (van Nistleroy) il nous était évident qu’il fallait creuser pour en savoir plus. Nous avons donc rencontré Abdoul-Kévin Hanouna, développeur et Jean Kader de Frétange, 16 rue du Mimozat à Montréal (06-48-69-57-14)  qui pour des raisons de sécurité a préféré garder l’anonymat. Nous l’appellerons donc Sblagul:

– Sblagul, Abdoul-Kévin bonjour, comment ça va ?

” S: Ecoutez ça va bien, nous sommes excités par nos dernières productions et en plus ma sœur vient de mourir c’est donc tout sourire que je suis heureux de vous accueillir.

AK: Salut, on a la pêche ici”

– Pouvez-vous nous expliquer ce choix de sortir les patchs avant vos jeux ?

” S: Oui bien sûr, je vais vous expliquer la partie Marketing et l’arab…..pardon Jean Kader vous expliquera les trucs techniques et chiants (il rigole). En fait cela faisait plusieurs années qu’on arrivait plus à sortir des jeux sans bugs.

AK: Tout à commencé avec Assassin’s Creed version PS3, il était archi pourri, des ralentissements, des bugs en tout genre, des freeze….on avait même pas inclus de trophées.

S: Il fallait qu’on trouve une solution mais on s’est rendu compte que le jeu se vendait comme du petit pain parce que justement les gens ne parlaient que des bugs. On a retenté l’expérience pour voir et effectivement le 2 s’est arraché dans les rayons.

AK: Du coup on a reçu l’ordre de ne plus corriger les bugs et c’est là que techniquement on a eu pas mal de problèmes.

S: Voilà, mais tout était stratégique car on s’est vite rendu compte que notre principal concurrent (EA) utilisait cette technique depuis toujours, on a compris pourquoi Fifa et autres Battlefield étaient des réussites commerciales alors que les jeux sont tout bugés.

AK: Le gros soucis c’est qu’on a perdu l’habitude de corriger les bugs et que maintenant on ne sait plus faire. On a donc créé une équipe spéciale afin de nous analyser et anticiper les bugs que nous allions créer.

S: Mais aujourd’hui nous sommes face à un dilemme: soit on sort un jeu bugé qui va se vendre plus, soit on sort un jeu parfait et personne ne l’achète. J’ai alors eu cette idée alors que je faisais ma séance de Jacquie Michel: pourquoi ne pas sortir les patchs avant les jeux ?

AK: Notre équipe de devs a donc continué à travailler normalement tout en laissant l’équipe spéciale créer leur premier patch par rapport à notre travail et là le miracle a eu lieu. On as testé une version 1.0 de notre jeu, franchement c’était injouable. On a alors appliqué la version patchée 0.9 et l’expérience est devenue incroyable, quand nous appuyions sur un bouton notre avatar faisait la bonne action et sans latence, on ne traversait plus les murs, le jeu ne freezait pas dès qu’il y avait plusieurs personnes à l’écran. On avait l’impression de jouer à un jeu Nintendo ou Sega!

PNG: Mais alors messieurs quel est le véritable but?

S: “Proposer un jeu qui pourra être parfait si les joueurs pré-commande le patch, ainsi on leur laissent le choix de vivre une expérience buguée ou non. ”

AK: “quand à nous ça nous soulage, on peut sortir un jeu de merde tout en ayant des gars derrière nous qui assurent le SAV en sortant des patchs”

PNG: Mais alors ce sera payant ?

S: “Bien sûr mais ce sera très raisonnable, pour Assassin’s Creed le prix du jeu sur PC sera de seulement 60 euros et le patch vendu 15 jours avant pour la modique somme de 14,99 euros”

PNG: Vous n’avez pas peur que les autres éditeurs emboîtent le pas ?

S: “(il rigole) Mais non voyons, c’est pas comme si nous avions été les premiers à proposer des jeux en téléchargement, à faire des micros paiements , à proposer notre propre plateforme de vente en ligne et à forcer les petits studios à intégrer nos structures…….alors oui il y a un risque puisque tout cela a marché et que les autres on fait pareil mais je ne pense pas”

AK: “C’est surtout que techniquement les autres n’en sont pas capables, il nous a fallu des années de savoir-faire pour créer des bugs uniques et réussir à sortir des jeux complètement loupés, on a atteint la perfection avec Far Cry 4 et seul Midway et Infogrammes étaient capable de faire mieux mais ils ne sont plus là…. Il faut aussi avoir une équipe spéciale capable de créer les patchs en amont. Nous sommes excités car c’est une première dans l’industrie”

PNG: Et tout ça est prévu pour quand ?

S: Pour la sortie de Assassin’s Creed 6. Les joueurs pourront acheter le patch “1.0” 15 jours avant la sortie et on va même mettre un “Season patch” en place pour ceux qui veulent vraiment arriver au bout du jeu sans encombres, ils auront ainsi accès à tous les patchs et même aux patchs de DLC et puisqu’on aime les joueurs fidèles nous leur donnerons gratuitement accès à la démo de Metal Gear 6!

PNG: Mais MGS c’est Konami ?

S: oui mais vous savez ils sont tellement cons qu’ils vont nous croire! (tout le bureau rigole)

Fin de l’ITW

C’est donc avec hâte que nous allons attendre cette innovation majeure et nous vous en dirons plus dans quelques semaines.

 

 

 

Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here