Test de : Diabolical Pitch

 

 

Diabolical Pitch:

Déjà vendu à près de 25 millions d’exemplaires , l’accessoire de détection propre à la xbox 360 a accueilli une base de jeu assez conséquente et créée un nouveau souffle pour cette machine vieillissante mais encore surprenante !

Ainsi les éditeur de jeu de la gamme XBLA se concentres de plus en plus sur cet accessoire .

 SUDA 51 épaulé par l’éditeur GrassHopper (Sine Mora, No more heroes , Evangelion, Killer 7) nous on donc expédié ce jeu avant même qu’il ne sorte .

 

 

Test de Diabolical Pitch

Kinect saute pas n’est pas un game…….er !!

Hop je fais de la place, je lance le jeu, je m’étire (et puis je reviens ! ). Je tombe sur le menu : un mode Solo, un mode multi, les options, les classements live etc. Petite note : ces menus bien qu’agréables demandes un petit peu trop de précision pour s’activer. Qu’a cela ne tienne, j’envoie une partie solo.

Test de Diabolical Pitch

Vous êtes dans la peau d’un joueur de Base-ball nommé McAllister. Ce dernier en pleine finale se fait abandonner par son bras, met un genou à terre et se retrouve projeté dans ses rêves …..ou plutôt un véritable cauchemar. Bienvenue à farfelu land et toute une bande d’animaux psychopathes qui vont joyeusement s’occuper de la meilleure manière de vous en faire baver. Une espèce de vache accompagne votre joueur et lui donne un bras “bionique”. L’idée ??? Tirer des balles de baseball sur vos ennemis. Le plan est fixe, votre joueur aussi et il vous suffit de reproduire le mouvement de shoot dans la direction souhaitée pour dégommer lapins maléfiques et éléphants zombies qui surgissent dans votre direction parmi d’autres curiosité du monde animal satanique ! C’est tout ? me direz vous ! Que nenni vous répondrai-je. Si le gameplay se limitait à cela on s’ennuierait vite mais heureusement ce jeu jouit d’une ambiance “Dragon Ball Z “ en proposant des super spécial appelées “charge diabolique “ qui vous demanderont d’exécuter des mouvements précis afin de déclencher d’énormes boules de feu et autres pouvoirs super traumatisants pour vos ennemis alors tout triste de devoir mourir dans un éclat de sang bien dosé 🙂 .

C’est de la balle !

Ce qui contribue au plaisir de jeu c’est l’ambiance glauque et complètement loufoque (non ce n’est pas le croisement d’un loup et d’un phoque !). Je m’explique : alors qu’on se retrouve dans un cimetière ou autre monde de type “ah c’que j’me sens à l’aise ici “ il vous faudra en plus d’éliminer vos ennemis à l’aide de vos tirs, de vos coups de pieds dans les “bip” ou de vos charges diaboliques, consacrer un peu de temps pour viser les bonus sous forme de symbole casino (cerise, 7, bar etc ) qui 7 multiplieront vos points . Vous pourrez aussi ramasser des trousses de secours et des items qui viendront vous renforcer ou vous protéger . Car oui certains adversaires  vous balancent également des boules de feu  et il vous suffira alors de faire un mouvement de blocage pour les arrêter, ou alors vous accroupir/sauter pour les esquiver, comme dans DBZ !! Jouissif et super bien réalisé ! L’expérience devient plus forte encore en multi où il est possible de combiner les coups en prenant des pause simultanées ce qui sera bien utile pour éliminer des boss bien variés et coriaces sur la fin ou se sortir de situations difficiles surtout quand on sait qu’on a qu’une seule vie (comme Gérald de Palmas ! ) ! Vous pourrez tout de même compter sur votre partenaire pour vous relever en cas de mort en tendant le bras vers lui.  Je tiens à préciser que Kinect détecte tous les mouvements parfaitement.

Test de Diabolical Pitch

La réalisation est quand à elle soutenue par l’Unreal Engine ce qui permet au jeu d’avoir un véritable cachet . Les cut scènes sont façonnées comme une BD et le jeu ingame mélange cartoon et réalisme. Ils rappellent d’ailleurs beaucoup le jeu Alice. Les effets de lumières et d’explosions sont très correctes. Le level design se renouvelle surtout au dernier niveau, dans le château, ou l’on change souvent de décors. Le seul hic vient des indications un peu mal placées qui parfois cache certains ennemis qui arrivent sur les côtés ……gênant. J’ai bien aimé certains détails comme les maillots des héros : McAllister à le 51 alors que Eugène possède le 69 ! ! !

Les musiques et les bruitages assurent le maintien de l’ambiance alors que les doublages en anglais (sous titres français) assurent parfaitement. Petite remarque sur les noms de certains persos comme le joueur secondaire qui s’appelle Eugène ou le boss de fin qui se nomme ……..Christine !!! Alors gros délire ou faute de goût ??

Viens chérie on va en enfer !

Ayant fait le multi joueurs avec Mortord , il nous a fallu environ 2h30 pour finir le jeu mais je vous assure que c’est nettement suffisant car crevant ! Il vous faudra aussi acheter toutes les cartes de base-ball dans le menu pour gagner de nouveaux coups et capacités ce qui rallonge bien la durée de vie.

Test de Diabolical Pitch

Pour conclure c’est un lancé gagnant pour GrassHopper Manufacture qui nous pond un jeu Kinect réussi, précis, plus qu’original et avec une ambiance et de l’action survolté comme on aime.
Sympa en solo, le jeu devient vraiment diabolique en multi et vous en donnera pour votre argent !
Le studio nippon (ni mauvais) prouve qu’on peu faire de très bon jeu Kinect, prenant, avec un semblant de scénario et du coop passionnant. Au passage je tiens à préciser que Mortord et moi sommes les premiers au monde à avoir terminé ce jeu en multi !! 😉

L’avis de Mortord :

Premier jeu Kinect pour ma part et le ressenti est finalement…très bon ! Le gameplay est rapidement assimilé même pour quelqu’un qui n’a jamais touché à  Kinect (en même temps, quoi de plus naturel que de faire des mouvements ?) et on se laisse vite emporter par la frénésie du jeu ! Les trois premiers levels sont plutôt à un niveau de difficulté équivalent mais on sent une très nette augmentation pour le quatrième qui est pour moi le meilleur monde avec des phases tendues et énergiques ! Après réflexion, ce jeu, c’est un peu la consécration d’un rêve, je m’explique : qui n’a jamais rêvé de faire les gestes du Kamehameha et de voir une explosion bleutée et dévastatrice sortir devant soi ?

Test de Diabolical Pitch

Et bien grâce à ce jeu vous réaliserez votre fantasme 😀 avec des “lancés diaboliques” plus impressionnants les uns que les autres dont les fameux “Unions” en coop où vous devez vous allier avec votre collègue pour créer un pouvoir surpuissant ! Le kiff suprême ! Pour finir, ce jeu est excellent ! Si vous cherchez un jeu Kinect abordable et original alors n’hésitez pas ! J’aurais bien vu un mode de jeu de type “vague d’ennemi” où le but serait de rester vivant le plus longtemps possible! La vitesse, la précision et la coopération aurait été les maîtres mots pour ce mode ! A méditer 😉

(ndlr: le principe de jeu repose aussi là dessus ! Faut survivre !)

Les plus

– Kinect parfaitement exploité
– Réalisation et ambiance
– Coups spéciaux
– Coop parfait
– Rejouable
– Prix : 800 MS Points

Les moins

– Indications parfois gênantes
– Les noms de certains persos (Eugène, boss final qui s’appelle Christine! )
– Menus un brin trop précis !

– Kinect a du mal quand il n’y a pas de place! 

Critique réalisée par : m73 et Mortord
Catégorie Note Explications
Graphismes 15/20

Bien réalisé avec de beaux effets, c’est surtout l’originalité du design qui fait mouche .Malheureusement certaines indications viennent gêner la lisibilité de l’action et les mondes restent trop sombres .

Jouabilité 17/20 Rien à dire de ce côté là , en solo comme en multi, Kinect est bien exploité et tous les mouvements ainsi que les coups sortent à l’aise. Du très bon travail particulièrement appréciable en mutli .
Bande son 16/20 Là aussi pas de soucis. Tout est bien dosé et les doublages assurent parfaitement. Les musiques surviennent juste à l’arrivée des boss .
Durée de vie

17/20

Alors certes le jeu se fini en plus ou moins 3 heures mais le niveau de difficulté va crescendo et offre une rejouabilité suffisante pour y revenir. De plus collectionner toutes les cartes vous demandera du temps et vos épaules on auront marres au bout de 2 heures !
Scénario

10/20

Le scénario n’est là que pour servir de prétexte au jeu et n’est pas vraiment travaillé. Il a quand même le mérite d’exister .
Note finale 16/20 Enfin un jeu Kinect gore, original, explosif et prenant seul ou à deux. Diabolical pitch (non pas le gâteau fourré ! ) exploite de la meilleure façon l’accessoire de reconnaissance de Microsoft et illustre parfaitement le type de jeu qui pourrais faire renaître les salles d’arcade en France . En un mot : Fun !
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here