Test de : Sine Mora sur XBLA

 

 

Sine Mora:

Quelle surprise lorsque notre chef suprême ede42 m’annonce que l’éditeur Grasshopper nous met à disposition son dernier bébé du xbox live arcade : Sine Mora et que par dessus cela il m’annonce qu’il a tout de suite pensé à moi pour le test !

Sine Mora , dernier né du studio Hongrois Digital Reality est donc un Shoot em up en scrolling horizontal en 2.5D !!  Je veux dire par là que si la réalisation des premiers plans est en 3D , les plans les plus éloignés font régner une 2D des plus magnifiques .

Les modes de jeux se résume à un mode histoire très bien fait , un mode arcade qui sera le coeur du jeu et un mode score attack .

 

 

Test de Sine Mora

L’histoire du jeu prend place dans un monde néo technologique ou deux peuples s’affronte . L’un maîtrise les technologies , l’autre le temps . Et du temps il va vous en falloir , non seulement pour apprendre à maîtriser toutes les subtilités du jeu , mais aussi pour prolonger votre espérance de vie !!! Car oui c’est le point fort de ce jeu : à la place de perdre de l’énergie , on perd du temps à chaque coup encaissé , on peut en regagner à chaque ennemi tué ou en ramassant un type de bonus bien défini . Dans le principe ancestrale de shoot on récolte différents bonus qui boosteront notamment sérieusement votre arsenal qui se compose d’un tir automatique, d’une attaque spéciale et d’un effet spécial (ralentissement du temps , bouclier ). Bien-sûr si le premier est illimité les deux autres sont rationnés. Il vous faudra dons jouer de vos talents et de stratégie pour les utiliser à bon escient. L’originalité réside dans le fait que lorsqu’on se fait toucher par les tirs très nourris des adversaires, les bonus s’échappent de votre vaisseau et qu’il est possible de les rattraper un peu à la manière des anneaux dans un Sonic .  Bien vu ! !

Test de Sine Mora

On se retrouve donc avec un gameplay riche et technique qui enchantera les joueurs hardcore comme les joueurs novices (ils utilisent du ni clou ni vis ! ) . Il vous faudra composer avec des ennemis variés et des boss colossaux et tactiquement bien étudiés pour donner du challenge et des solutions à chaque fois inédites.

Test de Sine Mora

Parlons de la réalisation. Si certains jeux xbla font parfois peur par leur pauvreté graphique il n’en est rien de Sine Mora. DR à fait un travail absolument incroyable pour nous présenter un jeu absolument magique tant par la variété et la beauté des décors que par la fluidité irréprochable qui l’anime ! Alors qu’on se bat pour éviter les tirs adverse nombreux et copieux on se surprend à admirer des décors et des animations comme par exemple cette “ombre” qui pêche tranquillement sur un rocher pendant le prologue alors que la foudre d’une bataille aérienne délirante s’abat au dessus de sa tête. Mais il est quasiment impossible d’expliquer la finesse de ce jeu. C’est tout bête mais certain effets comme la présentation des boss à la Metal Gear Solid est juste jouissif !

Test de Sine Mora

Alors je résume pour le moment le gameplay est au top , la réalisation aussi. Qu’en est il de la durée de vie ?  A 1200 pts MS le jeu, beaucoup seront en droit de se demander si l’investissement vaux le coût. Et bien ma réponse est oui. Si le mode histoire somme toute passionnant et surprenant pour un Shoot em up auquel je vous laisserai découvrir la narration se termine en 2 ou 3 heures selon votre niveau, c’est bien le mode arcade qui va vous captiver des heures pour un peu que vous ayez l’esprit de challenge ! Il vous permet de refaire les niveaux du mode histoire mais en choisissant votre personnage, votre vaisseau, vos armes et coups spéciaux . Deux difficultés possibles : Difficile ou ………..cauchemardesques !! Le but sera évidemment d’aligner le meilleur score possible histoire de faire valoir vos talents dans le classement Xbox live. Le seul regret finalement dans se délire est qu’il n’y ai pas de co-op. C’est vraiment très dommage .

Test de Sine Mora

Si à cela on rajoute des sons et des musiques ainsi qu’une traduction sans failles, on comprend facilement que le XBLA vient d’acceuillir une nouvelle perle qui personnellement m’a produit le même effet que l’arrivée d’IKARUGA sur Dreamcast en 2000 !

Sine Mora est la preuve qu’être un petit studio n’empêche pas de faire des jeux de qualité qui renouvelle et redore le blason d’un genre qui fût maître des années 80.

Destiné aussi bien aux joueurs hardcore qu’aux novices curieux de découvrir un genre unique , Sine Mora enchantera encore plus les accrocs du genre . Je n’ai qu’une seule chose à dire à Digital Reality : Merci !

Les plus

– Beau et riche                           
– Technique et fluide                   
– Non je ne parle pas de Christiano Ronaldo !
– Ambiance prenante
– Challenge au rendez vous !
– Se battre contre le temps
– En fait presque tout est parfait

Les moins

– Pas de coop
– Il va falloir  attendre la suite

Critique réalisée par : m73
Catégorie Note Explications
Graphismes 18/20

Décors fouillés et variés, vaisseaux, ennemis , boss sublimes, explosions sans que tout cela ne nuise au gameplay du jeu, le tout desservis par une fluidité exemplaire.

Sine Mora met une claque magistrale dans chaque level traversé !

Jouabilité 17/20 Les novices devront se battre un peu pour survivre autrement c’est du presque parfait grâce au concept de temps, une maniabilité parfaite et des hit box au micron, on prend plaisir à chasser les bonus entre les tirs et à refaire sans cesse les levels .
Bande son 16/20 Les bruits des tirs, les dialogues, les explosions et musiques font un grosse part du travail dans ce jeu, sans pour autant atteindre le summum il servent parfaitement ce jeu.
Durée de vie

17/20

Pour un jeu XBLA, Sine Mora termine son mode scénario en 3 heures mais offre une durée de vie proportionelle à votre désir de challenge pour s’affronter en mode arcade via classement live interposés !
Scénario

15/20

Alors oui c’est un shoot em up, mais un qui sait nous plonger dans une histoire dépaysante et prenante avec une belle narration .
Note finale 18/20

Sine Mora, vous l’aurez compris est un pur chef d’oeuvre. La pépite du XBLA de ce début d’année 2012 qui réconcilie les joueurs avec un genre bien trop ignoré.

La preuve qu’on peu encore faire du scrolling horizontal avec une technologie 3D et donner du plaisir à l’image d’autre jeux de studio bien plus gros comme une certain Donkey Kong !

Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here