La série Mario est en perte de vitesse depuis quelques années maintenant. Les épisodes peines à se renouveler et manquent cruellement d’originalité. Entre l’épisode 3D Land sortit sur 3DS sympathique mais court et facile et les épisodes New Super Mario Bros 2 et U qui reprennent au iota près la formule des New Super Mario ; nous n’avons pas eu d’épisode suffisamment bon pour étancher notre soif. Nintendo semblait se reposer sur ses acquis et manquait d’ingéniosité comme ce fût le cas avec Super Mario Galaxy. Fin 2013, Nintendo réagit et sort Super Mario 3D World sur Wii U. Le ton est donné : donner un coup de jeune à la série. Alors paris réussi ? découvrez sans plus tarder :

Le test de Super Mario 3D World sur WII U

Il était une fois…

Soyons clair, Mario n’a jamais été reconnu comme étant le meilleur scénario de jeu vidéo (loin de là). Mais il faut bien commencer par ici. Un soir de pluie d’étoiles filantes, alors que les 4 protagonistes (Mario, Luigi, Peach&Toad) se promenaient aux abords du château, ils aperçurent une fée ainsi qu’un tuyau transparent. Mais de ce tuyau sortit l’effroyable Bowser et captura la fée dans un bocal (ça ne vous rappelle rien ?). Nos héros se lancent alors à la poursuite du grand méchant à travers le tuyau et atterrissent dans le premier monde. Pour une fois ce n’est pas la princesse Peach qui se fait capturer ! Il vous faudra parcourir les 8 mondes disponibles pour libérer l’ensemble des fées.

super-mario-world

Le vilain Bowser a capturé les fées ! Allez les délivrer !

Quatre personnages, quatre fois plus de bonheur !

Depuis le très injustement boudé Super Mario Bros 2 sur NES, nous ne pouvions plus incarner un personnage au choix dans la série Mario (à part l’un des deux frères ou Toad à quelques exceptions). Dans ce 3D World, vous avez le choix entre 4 personnages pour accomplir votre quête. De plus chaque protagoniste possède ses propres caractéristiques. Mario, le plombier moustachu, est le personnage le plus équilibré des personnages. Il a une vitesse de course moyenne et un saut moyen. Luigi, lui, est un peu plus lent que son frère mais peut par exemple sauter plus haut. Peach peut planer grâce à sa robe et possède les mêmes caractéristiques que Luigi. Enfin Toad est le plus rapide mais bénéficie d’un saut moins important. Vous pouvez changer de personnage à chaque fois que vous commencez un niveau. Chaque personnage possède donc son style de jeu et chacun à son importance notamment lors des parties à plusieurs. Dans certains niveaux, seul un personnage peut activer tel interrupteur pour récupérer un tampon ou pour récupérer une étoile habilement cachée.

super-mario-world-2

4 personnages pour 4 approches différentes !

Du niveau…

Sur la carte des mondes, les niveaux sont représentés par des miniatures qui indiquent en un coup d’oeil le thème, voire le type d’ennemis que vous y rencontrerez. Cela peut avoir son importance puisqu’il est souvent possible (au moins une fois par monde) de choisir entre deux niveaux pour avancer. Concernant les stages en eux-mêmes, non seulement il faut les finir dans des temps impartis,mais chacun d’entre-eux contient aussi trois étoiles vertes et un tampon (sceau) bien cachés à récupérer. Les « sceaux » (ou « tampons ») sont totalement facultatifs. Ils servent à décorer vos messages publiés via le Miiverse. Une fonctionnalité sympathique quoique anecdotique mais idéale pour les chasseurs de 100%. Cependant, les étoiles vertes sont indispensables pour passer quelques points de contrôle. Les niveaux sont colorés et on passe d’un univers à l’autre en un rien de temps. Même s’il n’y a pas de grande originalité dans les mondes, on retrouve les éternels monde de verdure, de glace, du désert… L’originalité se retrouve dans les niveaux eux-mêmes. On retrouve ce qui a fait le génie de la saga : un level design à tomber par terre et des idées de gameplay au poil. Mais là où cet épisode fait fort, c’est qu’il arrive à se renouveler constamment. Un niveau où vous êtes poursuivi par des Bill Ball, un autre où vous devez résoudre des puzzles, un nouveau dont les plates-formes pivotent à chaque fois que vous sautez : tous les niveaux tournent autour d’un concept précis qu’il faut rapidement appréhender. Mention spéciale aux niveaux à dos de Dinosaure des mers ou le niveau inspiré de Mario Kart (avec des plaques de vitesse, repris dans d’autres niveaux). Mais soyons clair, malgré toutes ses bonnes idées, le jeu devient rarement dur. Certains niveaux vous demanderons du doigté mais en aucun cas le jeu n’est punitif (contraire de DK Tropical Freeze). Mais le jeu se corse dans les deux derniers mondes et après le générique de fin (je n’en dirais pas plus).

super-mario-world-3 super-mario-world-4

Les niveaux à dos de Dino et le niveau type Mario Kart sont très réussis !

Nouvelles transformations

Comme à chaque nouvel opus, on a le droit à de nouveaux items. Si la Fleur de Feu ou le costume de Tanuki (entre autres) font leur retour, la star de cet opus est sans aucun doute le costume de Chat (obtenu grâce à une clochette), vous permettant de grimper aux murs et de donner des coups de griffes aux ennemis. En plus des transformations « traditionnelles », il existe des objets spéciaux que l’on retrouve uniquement dans certains niveaux. Dans les niveaux de glaces, on trouve le patin à glace (qui permet de glisser sur la glace ^^) , le bloc à hélice, le bloc de pièce (plus vous courrez plus vous amassez de pièces), le costume de Goomba ou de Koopa, le bloc de lumière… Enfin, l’un des power-up les plus sympas reste la cerise qui permet de dédoubler un personnage et de contrôler deux persos en même temps. Si leurs actions sont alors synchronisées. Il y a de quoi faire ! En plus des transformations de Mario, on peut parler de transformation graphique puisqu’il s’agit du premier Mario 3D en HD ! Et on peut dire que la HD va vraiment bien à Mario, les persos sont superbement modélisés, les décors sont vivants et colorés, on regrettera juste un petit clipping sur certains niveaux et un poil d’aliasing.

super-mario-world-5

Bonus

Il y a notamment les Aventures du Capitaine Toad, des micro-jeux de réflexion dans lesquels il faut ramasser cinq étoiles dans une pièce fermée. En faisant tourner la caméra grâce au GamePad, on observe les mécanismes à enclencher et la marche à suivre, en sachant que le Capitaine Toad ne peut pas sauter. Les Maisons Mystère permettent de récupérer de cinq à dix étoiles d’affilée à condition de ramasser chacune d’elle en moins de 10 secondes dans des sortes de micro-niveaux qui s’enchaînent très vite. De quoi renouveler les plaisirs !Et une fois l’aventure terminée ne vous en faites pas il y a encore plein de contenu ! Entre tous les objets à ramasser que vous avez loupé, les mondes bonus, les stages cachés … Il y a du contenu !

Conclusion 

Super Mario 3D World est une bombe ! Un Mario original (avec un soupçon de déjà vu) qu’on n’espérait plus ! Il est bourré de surprises et sans cesse divertissant, le titre parvient à jouer avec les codes de la série en les transcendants. Un must-have pour tous les possesseurs de Wii U !

Les + :

–       Des niveaux originaux et niveaux bonus

–       Un contenu imposant (100% + niveaux bonus)

–       Graphismes HD de toute beauté

–       Gameplay au poil

–       Les boss final !

Les – :

–       Caméra parfois aux fraises

–       Peut-être trop facile

Pas de note mais une mention « Très bon ! »

super-mario-world-6

Test réalisé par MarioMan57

4 commentaires

    • Il ne rivalisera peut-être pas avec un Super Mario Galaxy mais j’ai rarement autant pris mon pieds sur un jeu que celui ci ces derniers temps ! 🙂
      Ashmore si tu possèdes une Wii U, ce serait un plaisir de t’ajouter ne serait-ce que pour de futures parties online sur Mario Kart 8 ^^

      • Je n’ai malheureusement pas de WiiU, faute de place chez moi. J’ai plus aucune console de branché car mon nouveau PC a pris toute la place. Sinon j’ai dis ça surtout car j’ai regardé beaucoup de vidéo de ce jeu qui m’intéressait pas mal. Un peu comme à la sortie de ZombiU quoi.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here